01 01 49 25 44 15 · contact.uraca@basiliade.org

Présentation d’URACA Basiliade

Qui sommes-nous ?

URACA (Unité de Réflexion et d’Action des Communautés Africaines) avait pour but lors de sa création en 1985, la lutte contre la toxicomanie et la délinquance.
Dès 1987, à la demande du public qui était interpellé par le discours médiatique de l’époque sur le Sida en Afrique, l’association a étendu son champ d’action à l’information et à la prévention du SIDA.

Confrontés à un domaine qui lui était inconnu, URACA avait adopté la méthodologie des recherches-actions pour mieux appréhender la problématique et trouver des stratégies d’interventions.

Ces travaux ont abouti à  la mise en d’actions de prévention, d’accompagnement et de dépistage du VIH à destination des communautés africaines en Ile de France, basées sur les résultats de ces recherches-actions.

En 2010, nous avons choisi d’accroître l’implication de notre association sur des sujets liés à d’autres pathologies chroniques ou questions de santé publique spécifiquement auprès des communautés africaines. Nous avons opté pour trois thématiques :

LE SIDA C’EST QUOI ?

sidackoa_couv

LA DRÉPANOCYTOSE C’EST QUOI ?

couverture-drepanocytose-cestquoi-commander

L’ÉCLAIRCISSEMENT DE LA PEAU C’EST QUOI ?

couverture-eclaircissement-peau-commander

Aujourd’hui, le projet URACA est porté par l’association BASILIADE et développe toujours la prévention sanitaire et sociale associée à la prise en compte de la culture africaine. Il crée des liens entre les communautés africaines et les professionnels, entre le pays d’origine et le pays d’accueil, entre les représentations occidentales et traditionnelles africaines, entre l’individu, sa communauté et la société d’accueil, pour une insertion et un « vivre ensemble » réussis.

URACA travaille à la réduction des inégalités sociales de santé en accompagnant des personnes atteintes du VIH et/ou d’autres maladies chroniques ainsi que des personnes en situation de précarité et de vulnérabilité sociale. Il travaille en lien avec les institutions publiques, en particulier les Hôpitaux de Paris et les structures d’accueil et d’accompagnement de ces publics.

Consulter la plaquette